Où en sont les têtes d’affiche des 90’s ?

By on 3 décembre 2011
Prev1 of 20Next
Use your ← → (arrow) keys to browse

A l’image de tous les genres musicaux, le rap est amené à constamment se renouveler, s’ouvrant à d’autres courants, se soumettant à d’autres tendances et adoptant de nouveaux canons scripturaux et musicaux. Ainsi sommes-nous passés des couinements répétitifs des beats old school au son plus dépouillé des 90’s, des textes légers des débuts aux brûlots politico-sociaux puis aux ghettostories et aux délires consuméristes. Ces nombreuses évolutions ne se font bien sur pas sans déperditions, tant au plan des courants que des acteurs. Ces derniers ont parfois énormément de mal à se maintenir au top et même quand ils y parviennent c’est rarement en gardant toute leur intégrité. Il suffit d’ailleurs de jeter un œil aux charts pour se rendre compte que nombre de ceux qui faisaient naguère la pluie et le beau temps sur la planète rap sont moins en vue à présent. Toutes choses qui conduisent à se demander de quelle façon ceux-ci ont géré cette progressive mise à l’écart du public et surtout que sont devenus les rappeurs et groupes buzzés de la période 1995-2000. Ce petit tour d’horizon ambitionne de fournir quelques réponses.

Précisions: Nous avons choisi de ne parler que de ceux qui étaient réellement des têtes d’affiche dans la seconde moitié des années 90, qui ont suscité une certaine unanimité à ce sujet et qui sont encore en activité. Ainsi ceux qui pour une raison ou une autre n’avaient pas les faveurs de la base bien qu’étant de gros vendeurs (La No Limit Family, Juvenile, Ma$e, Diddy, Wyclef Jean…), les rappeurs décédés et ceux qui n’avaient pas encore les faveurs du grand public rap ou qui n’étaient encore qu’à leurs grands débuts solos (Eminem, Ja Rule, Cam’ron…) ne seront pas évoqués.

Prev1 of 20Next
Use your ← → (arrow) keys to browse

About Street Poet

Journaliste indépendant et chroniqueur musical, Street Poet est le fondateur du forum hip-hop/football On The Corner. Il collabore également à divers sites et webzines et exerce comme correspondant pour quelques magazines d’informations.

11 Comments

  1. Quentin

    6 décembre 2011 at 14 h 05 min

    Excellent article. J’en ai pas mal appris grâce à lui. Tu assures nigguz

  2. Bboy

    6 décembre 2011 at 14 h 08 min

    Dans l’affaire bcp sont devenus vraiment bidons.Nas, Outkast, The Roots et Quiksta sont encore opé mais le reste…

  3. XXX

    6 décembre 2011 at 14 h 10 min

    Je savais même pas que Cypress Hill avait sorti enfoin son album.Chaud le manque d’intérêt de ce pegrou actu.

  4. Geraldo

    6 décembre 2011 at 15 h 24 min

    Dans le lot c’est les Roots et Outkast qui n’ont jamais déçu.Meth, Foxy, Redman, Kim et Warren G je crois pas qu’ils arriveront à rebondir. Cypress Hill c’est mort, et le WU aussi.

  5. Sicness

    6 décembre 2011 at 15 h 51 min

    Snoop et Hova font de la pop rappée actu. J’attends les prochains Nas, Outkast et DMX s’il ressort un skeud. Le reste sans moi.

  6. Coca

    6 décembre 2011 at 15 h 52 min

    Je vous interdit de dire du mal de Fat Joe :angry:

    • Carmelo

      6 décembre 2011 at 15 h 58 min

      En même temps il est devenu grave wack ton pote #provoc

      • Coca

        6 décembre 2011 at 16 h 12 min

        Je t’emmerde #provoc

  7. Johnny chien méchant

    6 décembre 2011 at 15 h 54 min

    Bon article. Continues cmme ass

  8. Slater

    6 décembre 2011 at 16 h 16 min

    Dans le groupe il y a ceux aux quels on voudrait pas d’arrêter comme Redman (son dernier était à chier), Foxy, Jay ou même le Wu. Nas est pratiquement le seul à avoir la même street cred qu’avant tous les autres on fait nimp.
    Faut faire le même article sur ceux du début des 00s bcp sont dépassés actu.

    • Bboy

      6 décembre 2011 at 16 h 18 min

      Et sur ceux des 80s aussi. Il y a bcp à dire.

Laisser un commentaire